Si certaines villes françaises, lors de pics de pollution, jouent la carte de la circulation alternée, il n’en reste pas moins que la pollution est toujours présente…

Le Pr Just constate une situation très préoccupante

Le Pr Jocelyne Just, chef du service d’allergologie pédiatrique de l’hôpital Trousseau (Paris) et présidente de la société française d’allergologie, dresse un paysage sanitaire très inquiétant lors d’une interview donnée au journal « Le Parisien ».

La pollution de fond
Les urgences, dans lesquelles le Pr Jocelyne Just officie, « débordent » en raison de pics de pollution ! Pour les patients, cela se traduit par une utilisation plus fréquente de ventoline (produit spécifique pour les asthmatiques), des hospitalisations en augmentation…
Si les pics de pollution jouent un rôle certain, il existe cependant « la pollution de fond à laquelle nous sommes exposés en permanence qui attaque notre organisme », souligne madame Just.

Les voitures apportent une pollution en période estivale différente de celle hivernale. Ainsi, l’été, c’est la pollution à l’ozone ; l’hiver, c’est celle qui est liée aux particules fines qui sont néfastes pour l’organisme, car elles se dirigent vers les alvéoles respiratoires et passent même dans la circulation sanguine.

Aujourd’hui, il y a plus d’asthme et de plus en plus sévère. Il faut presque 4 traitements alors qu’il y a une vingtaine d’années, un peu de corticoïdes suffisaient pour le Pr Just.

Le scandale de la pollution

Cette pollution entraîne une augmentation de rhinites, d’allergies au pollen ou alimentaires, d’eczémas… Cette pollution aggrave les maladies existantes et cause de nouvelles pathologies comme les maladies cardiovasculaires et neurologiques.
Une alternative solide à la conduite de véhicules doit émerger, car « on ne va pas se mentir : il est tard. L’impact de la pollution est connu depuis les années 1980. Il y a là presque un scandale, du même type que celui de l’amiante. Nous savons, mais nous fermons les yeux ».
Donc un seul mot d’ordre : agir !

Marjorie Dubois

16/02/2017

Source:
« La pollution, c'est comme l'amiante, un scandale! » Mediscoop.net du 16/01/2017.