La vitamine D agirait-elle sur le déclin cognitif des personnes âgées ? Oui… si elles sont carencées en vitamine D selon une étude publiée dans le journal of the American Medical Association-Neurology.


Les travaux ont été réalisés sur une cohorte de personnes âgées issues d’origine ethnique diverse (Blancs, Noirs, Hispaniques). Ils ont été réalisés en ambulatoire dans une clinique durant 8 ans de février 2002 à août 2010.

61 % avaient un faible taux en vitamine D

Les 382 participants avaient entre 60 à 90 ans. Parmi eux, 17,5 % étaient atteints de démence, 32,7 % avaient une déficience cognitive légère, et 49,5 % avaient un plan cognitif normal.
61 % avaient un faible taux en vitamine D dont 54 % de blancs et 70 % de noirs et des Hispaniques. Le taux normal est de 30 nanogrammes par millilitre de sang. Rappelons que la vitamine D est essentielle au métabolisme du calcium et du phosphore. Elle favorise la minéralisation des os et des dents.

Une carence en vitamine est associée à un déclin cognitif

Les scientifiques ont constaté qu’un faible taux de vitamine D a été associé à un déclin accéléré dans les domaines de la fonction cognitive chez les personnes âgées de diverses origines ethniques, y compris les personnes afro-américaines et hispaniques qui présentaient un taux insuffisant de vitamine D.
Il reste donc à déterminer pour les chercheurs si la supplémentation en vitamine D ralentit le déclin cognitif.

Léa Pilar
21/09/2015

Source :
Vitamin D Status and Rates of Cognitive Decline in a Multiethnic Cohort of Older Adults,
JAMA Neurol. Published online September 14, 2015. doi:10.1001/jamaneurol.2015.2115.