Une étude scientifique a été menée sur la pratique de l’exercice sportif et la durée de vie sur une très large population.

Les études sur la pratique de sports et leurs effets sur la santé sont rares. L’équipe du finlandais Dr Pekka Oja a poussé des investigations sur la relation entre six pratiques sportives et l’impact sur la santé incluant les maladies cardiovasculaires.
L’étude a été réalisée durant 9 ans sur une large cohorte de 80 306 sujets britanniques, dont plus de la moitié des femmes.

Cyclisme, natation, aérobic…
Des réductions importantes de la mortalité toutes causes confondues ont été observées pour la pratique du cyclisme (15 %), la natation (28 %), les sports de raquette (tennis, badminton et squash) (47 %) et l’aérobic (y compris gymnastique et danse) (27 %). Mais aucune relation significative n’a été observée pour la course et le football.

Les sports qui agissent sur les maladies cardiovasculaires


Un impact de l’exercice de natation, sports de raquette, et aérobic est mis en avant pour une réduction significative sur les maladies cardiovasculaires. Ce constat n’est pas vérifié pour le cyclisme, la course et le football.
Les chercheurs ont donc constaté que la pratique sportive spécifique peut avoir de grands avantages pour la santé publique.

06/12/2016

Marjorie Dubois

Source :
"Associations of specific types of sports and exercise with all-cause and cardiovascular-disease mortality: a cohort study of 80 306 British adults”, Br J Sports Med doi: 10.1136/bjsports-2016-096822
http://bjsm.bmj.com/content/early/2016/10/31/bjsports-2016-096822