Hippocratus se réinvente ! Découvrez toutes les nouveautés !

Hippocratus se réinvente ! Découvrez toutes les nouveautés !

Hippocratus se réinvente ! Découvrez toutes les nouveautés !

Hippocratus se réinvente ! Découvrez toutes les nouveautés !

Inscription Newsletter

Comment soulager les règles douloureuses naturellement ?

Maux de dos, de ventre, migraines, irritabilité, fatigue, sentiment d’affliction, gêne voire honte, manque d’appétit ou fringales, SPM, maladies gynécologiques (syndrome des ovaires polykystiques, endométriose) : la liste des troubles résultant des règles est longue. Longtemps tabou et peu considéré par la société et le corps médical, le sujet des règles douloureuses trouve aujourd’hui, et fort heureusement, une meilleure écoute et un meilleur égard. En effet, elles concernent aujourd'hui de ...

9 min. de lecture

publié le

par Lola

Partage:

Maux de dos, de ventre, migraines, irritabilité, fatigue, sentiment d’affliction, gêne voire honte, manque d’appétit ou fringales, SPM, maladies gynécologiques (syndrome des ovaires polykystiques, endométriose) : la liste des troubles résultant des règles est longue. Longtemps tabou et peu considéré par la société et le corps médical, le sujet des règles douloureuses trouve aujourd’hui, et fort heureusement, une meilleure écoute et un meilleur égard. En effet, elles concernent aujourd’hui de nombreuses adolescentes et femmes, et peuvent avoir des conséquences non négligeables sur la vie quotidienne.
Outre l’impact physique, le cycle menstruel a également des impacts psychologiques, et peut entraîner un sentiment d’exclusion sociale.

Expert en soins naturels depuis plus de vingt ans, Hippocratus vous donne quelques astuces et méthodes naturelles pour mieux appréhender et soulager la période mensuelle

Qu’est-ce que les règles douloureuses ? 

Selon une étude réalisée par l’Ifop*, une femme sur deux en France souffre aujourd’hui de règles douloureuses. En termes scientifiques, on appelle dysménorrhées, les douleurs abdomino-pelviennes liées au cycle menstruel. Celles-ci peuvent survenir quelques jours avant le début des règles et durer jusqu’à quelques jours après la fin du cycle.   

On distingue deux types de dysménorrhées, à savoir : 

  • les dysménorrhées primaires, qui font leurs apparitions dès les premières règles et qui peuvent diminuer au bout de quelques années ;  
  • les dysménorrhée secondaires qui elles peuvent apparaître ultérieurement, à l’âge adulte. 

Certains facteurs peuvent aggraver les dysménorrhées, comme le tabagisme ou certains problèmes de santé.  

Les douleurs de règles sont généralement ressenties dans le bas du ventre. Néanmoins, elles peuvent s’étendre jusqu’au dos, aux reins et aux cuisses. Naturellement, leur intensité varie d’une femme à l’autre. Certaines peuvent ressentir une simple gêne, des douleurs tempérées, et d’autres des douleurs plus intenses, de type crampes ou spasmes.

‍Les causes de la sensation de douleur durant les règles 

Ces douleurs sont dues aux contractions utérines provoquées par un excès de prostaglandines produites par l’utérus au niveau de l’endomètre. Il s’agit de substances inflammatoires qui permettent à l’utérus de se contracter afin de faciliter l’évacuation de la muqueuse utérine. Il existe d’autres causes possibles : malformations (vagin, utérus), endométriose, adénomyose, fibrome utérin, infection génitale, kyste ovarien, troubles hormonaux, polypes de l’utérus, ou encore infections.

Les autres symptômes des dysménorrhées

D’autres symptômes, troubles et gênes peuvent accompagner les douleurs menstruelles, tels que la fatigue, les maux de tête ou encore un sentiment d’irritabilité. Il est évident que ces manifestations ne sont pas faciles à vivre, même si elles ne surviennent qu’une fois par mois. 

Pour certaines, elles constituent un véritable frein dans leurs vies quotidiennes, leurs relations sociales, intimes et leurs activités. Pouvant se poser en réel handicap, ces symptômes ne sont pas à minimiser. Chez les adolescentes par exemple, ces troubles du cycle menstruel peuvent entraîner de l’absentéisme scolaire. 

Comment faire pour soulager les douleurs de règles naturellement ? 

Si de nombreuses femmes se tournent vers les médicaments, notamment des anti-inflammatoires non stéroïdiens (Ains) prescrits par des médecins, des remèdes naturels existent pour soulager les règles douloureuses. 

Atténuer le mal de ventre et les crampes menstruelles grâce à la chaleur

La chaleur facilite la relaxation du muscle utérin et aide à soulager les crampes et les douleurs qui peuvent survenir pendant le cycle féminin. Ces effets apaisants et relaxants sont connus depuis toujours, et ce, pour des raisons physiologiques. Le chaud favorise et stimule la circulation sanguine, ce qui de fait permet de soulager les crampes.

Ainsi, placez une bouilloire chaude au niveau du bas du ventre, lors de l’apparition des premières douleurs, vous permettra de soulager en douceur les crampes et autres désagréments.    

Autre possibilité pour se détendre : prendre un bon bain chaud ! L’eau chaude et la vapeur d’eau contribuent à apaiser les douleurs musculaires, et de façon générale à détendre le corps et l’esprit. 

Se détendre grâce aux huiles essentielles 

L’aromathérapie est particulièrement intéressante pour lutter contre les règles douloureuses, car les huiles essentielles peuvent être utilisées en prévention avant l’arrivée des menstruations.  Citons en ici quelques-unes, particulièrement efficaces pour soulager les symptômes des règles douloureuses (liste non exhaustive) :

  • lhuile essentielle de menthe poivrée est idéale pour se rebooster pendant les règles, en raison de ses vertus tonifiantes et rafraîchissantes.
    Elle possède également des propriétés antalgiques ; anti-inflammatoires et antispasmodiques.
    Vous pouvez utiliser cette huile en massage, en la diluant dans une huile végétale, ou bien en la diluant pour l’utiliser oralement. En cas de forts maux de tête ou de crampes menstruelles, vous pouvez aussi appliquer une à deux gouttes directement sur la zone concernée ; 
  • l‘huile essentielle de sauge sclarée est réputée pour favoriser la régulation du cycle et équilibrer le taux hormonal.
    Vous pouvez l’utiliser en diluant quelques gouttes dans de l’huile végétale pour effectuer un léger massage, ou bien la diluer dans du miel afin de l’ingérer ;  
  • l’huile essentielle d’estragon aide à soulager les crampes, les spasmes digestifs, et de façon générale les maux de ventre ; 
  • l’huile essentielle de basilic permet de réguler et d’équilibrer les émotions. Qu’il s’agisse de stress ou d’anxiété, elle permet l’apaisement et la relaxation.
    Cette huile peut être diffusée, à l’aide d’un diffuseur ou d’un brumisateur.
    Vous pouvez également déposer quelques gouttes sur un tissu pour l’inhaler. 

Mise en garde

Les huiles essentielles sont à utiliser avec précaution.
Si vous les utilisez en application cutanée, diluez-les toujours dans une huile végétale, et effectuez au préalable un test allergique en déposant une goutte au creux de votre coude pour voir si une réaction cutanée fait son apparition. 

L’exercice physique contre les douleurs 

C’est peut-être la dernière chose qui puisse faire envie lorsqu’on se sent en manque d’énergie, mais la pratique d’une activité physique peut s’avérer bénéfique. En effet, le sport favorise la circulation sanguine et permet de libérer les endorphines, les fameuses hormones qui contribuent à la sensation de bien-être.

Véritable petit boost, une activité douce comme le stretching, la marche, le pilates ou le yoga, représente un excellent moyen de se détendre, de prendre du temps pour soi et de diminuer les douleurs liées aux crampes menstruelles et autres sensations d’inconfort. 

Adopter une alimentation saine et équilibrée 

Ce n’est un secret pour personne, adopter une alimentation saine au quotidien est essentiel pour préserver son état de santé général et pour éviter ou limiter certains désagréments. Et cela s’avère d’autant plus nécessaire lors du cycle menstruel.

En effet, s’agissant d’un bouleversement hormonal non négligeable, l’alimentation se présente comme une précieuse alliée pour vous aider à rééquilibrer votre organisme et à compenser cette baisse hormonale mensuelle.

Les aliments à privilégier durant les règles 

Pendant votre cycle, il est recommandé de miser sur les aliments riches en oméga 3, dont les propriétés sur le transit intestinal sont notamment reconnues et appréciées en cas de troubles digestifs : graines de lin, poissons gras (saumon, thon, etc.), noix, avocat, choux, épinards, etc.

Le saviez vous ?

Pour éviter une éventuelle carence en fer lors des menstruations : miser sur les légumes verts, les oléagineux et les légumineuses (lentilles, haricots rouges, fèves, etc.). 

Les aliments à éviter lors du cycle menstruel 

Durant cette phase de bouleversement hormonal, il est fortement recommandé d’éviter les produits ultra-transformés, la caféine, l’alcool ou encore les aliments sucrés, ainsi que les graisses animales et les graisses saturées (charcuterie, plats préparés ou gâteaux industriels par exemple).

Limitez également votre consommation de produits laitiers (lait, beurre, fromage, etc.) qui favorisent la production de prostaglandines et donc accentuent les contractions de l’utérus. Pendant le cycle, essayez aussi de diminuer le sel, qui augmente le phénomène de rétention d’eau, surtout si vous avez tendance à ressentir des ballonnements lors de vos règles. 

La phytothérapie : les plantes pour se détendre durant ses règles

Certaines plantes médicinales aident à atténuer les douleurs, par exemple :

  • La mélisse calme les crampes abdominales ;
  • La camomille noble, ou matricaire, est antispasmodique ;
  • La bourse à pasteur calme les douleurs des règles abondantes ;
  • La menthe est une plante antidouleur.

Vous pouvez aussi adopter le gingembre et le curcuma. Leurs vertus antioxydantes et anti-inflammatoires soulageront les crampes et les contractions.

L’importance d’un sommeil de qualité pendant le cycle menstruel

Durant le cycle menstruel, un sommeil réparateur de 6 à 7 heures chaque nuit est primordial. Il contribuera à lutter contre la fatigue, qui peut accompagner vos règles douloureuses.

Notez aussi qu’un sommeil de qualité garantit un bon équilibre hormonal et réduit le risque d’inconfort.

Vous avez du mal à vous endormir ? Découvrez quelques remèdes naturels pour vous aider à trouver le sommeil.

La sophrologie pour se détendre

Si vous vous sentez stressée pendant votre cycle, il existe des exercices efficaces de respiration qui peuvent vous aider à vous détendre durant cette période. La sophrologie peut s’avérer d’une aide précieuse en cas de règles douloureuses. 

Mise en garde

En cas de problématiques menstruelles, n’hésitez pas à vous tourner vers un praticien en santé naturelle tel qu’un naturopathe, un phytothérapeute ou encore un sophrologue afin d’avoir des conseils personnalisés et adaptés à vos besoins. Si les douleurs persistent et deviennent trop intenses, une consultation avec un gynécologue ou un médecin généraliste sera nécessaire.

*étude de l’IFOP (juin 2021) : “les Françaises […] et l’impact des règles sur leur vie”

Laisser un commentaire

S'inscrire à la Newsletter Nos Formations

Articles similaires

Comment s’endormir naturellement ? Nos conseils pour mieux trouver le sommeil

Irritabilité, fatigue, affaiblissement du système immunitaire, altération de la régulation hormonale : les effets physiques, cognitifs et mentaux générés par un sommeil de mauvaise qualité sont nombreux. Pilier de la ...

Lire plus

La naturopathie : tout savoir sur cette approche de santé ancestrale

Depuis toujours, et ce dans toutes les civilisations, les êtres humains se sont servis des plantes et de la nature de façon générale pour prendre soin d'eux. Reine des pratiques ...

Lire plus

Les champs d'application du naturopathe

Que soigne un naturopathe ?

La naturopathie, pratique thérapeutique préventive, ne soigne pas ! Elle se concentre principalement sur les domaines de l'alimentation, du sommeil et du stress, dans le but de maintenir ou rétablir ...

Lire plus