Découvrez notre prochaine formation en naturopathie ! Découvrir la formation

Découvrez notre prochaine formation en naturopathie ! Découvrir la formation

Découvrez notre prochaine formation en naturopathie ! Découvrir la formation

Découvrez notre prochaine formation en naturopathie ! Découvrir la formation

Inscription Newsletter

Naturopathie et phytothérapie : différence, interdépendance et efficacité

La phytothérapie, soit l'utilisation des plantes médicinales pour prévenir et soulager des troubles d'ordre physique ou émotionnel, est l'une des nombreuses techniques mobilisées par la naturopathie pour maintenir ou restaurer l'équilibre de santé global. Découvrons ensemble ce qui distingue ces deux disciplines interdépendantes, souvent confondues, mais loin d'être identiques, et comment elles peuvent contribuer à un meilleur bien-être général. 

9 min. de lecture

publié le

par Pauline

Partage:

La phytothérapie, soit l’utilisation des plantes médicinales pour prévenir et soulager des troubles d’ordre physique ou émotionnel, est l’une des nombreuses techniques mobilisées par la naturopathie pour maintenir ou restaurer l’équilibre de santé global. Découvrons ensemble ce qui distingue ces deux disciplines interdépendantes, souvent confondues, mais loin d’être identiques, et comment elles peuvent contribuer à un meilleur bien-être général. 


Quelles différences entre phytothérapie et naturopathie, herboristerie et aromathérapie ?

Phytothérapie, naturopathie, aromathérapie et herboristerie sont quatre disciplines qui partagent un biais en vue d’un objectif commun : l’usage d’éléments naturels pour promouvoir la santé, améliorer l’équilibre général, prévenir les pathologies, et apaiser certains désagréments quotidiens. Cependant, chacune revêt ses propres spécificités.

Naturopathie : une approche de santé globale pour un équilibre de santé optimal

Pierre Valentin Marchesseau, biologiste, marque les débuts de la naturopathie française en 1935, la définissant par « l’art de rester en bonne santé par le respect des lois naturelles et en faisant confiance à la nature ».

Le naturopathe n’est pas médecin, il est avant tout un éducateur de santé. Il n’effectue pas de diagnostic médical.  Par l’intermédiaire de questionnaires approfondis avec le client, au sujet de la problématique qui le pousse à consulter, mais aussi au sujet de son mode de vie global, son alimentation, son état émotionnel, il propose un accompagnement sur le plan physique, psychique et émotionnel, à travers une prise en charge globale individualisée qui ne va se focaliser uniquement sur le ou les symptômes, mais plutôt les prendre en compte, les comprendre pour remonter à la source du trouble, et proposer des solutions pour favoriser naturellement le retour à l’équilibre.

Mise en garde

La naturopathie est inadaptée pour répondre aux situations d’urgence relevant de la médecine traditionnelle.

La naturopathie est inadaptée pour répondre aux situations d’urgence relevant de la médecine traditionnelle.

Avec l’essor de la chimie moderne et des médicaments au XIXe siècle, on a assisté à un désintéressement pour les méthodes de soin naturels. Toutefois, depuis quelques années, on observe un regain d’intérêt avec une forte demande pour elles, utilisées seules si troubles mineurs, ou en complément de la médecine traditionelle.

Phytothérapie : les principes actifs des plantes médicinales pour prévenir et soulager naturellement

La phytothérapie s’appuie sur l’usage thérapeutique des plantes pour la prévention et le traitement des troubles de santé mineurs. Contrairement à l’aromathérapie, qui utilise les composés aromatiques des plantes, la phytothérapie exploite directement les plantes, en entier ou en partie.

Elle emploie différentes formes de préparation (en tisane, en gélule, en extrait, en huile, etc.) pour exploiter l’efficacité des principes actifs naturels contenus dans les plantes médicinales et bénéficier des propriétés qui en découlent : anti-infectieuses, anti-inflammatoires, antispasmodiques, antalgiques ou encore antipyrétiques.

Cependant, malgré leur naturalité, les plantes peuvent présenter des contre-indications ou des effets secondaires. Il est donc recommandé de consulter un professionnel de santé avant toute utilisation, ou bien de s’y former pour y recourir avec précaution.

Aromathérapie : les extraits aromatiques des plantes pour apaiser le corps et l’esprit

L’aromathérapie utilise les huiles essentielles extraites de plantes médicinales pour améliorer le bien-être physique et psychologique. Ces huiles peuvent être utilisées de différentes manières, notamment par inhalation, application topique ou ingestion. L’aromathérapie est souvent utilisée pour soulager le stress, améliorer l’humeur, et soutenir d’autres fonctions corporelles à travers ses propriétés chimiques, qui peuvent avoir des effets antiseptiques, anti-inflammatoires ou relaxants.

Herboristerie : l’art de préparer les plantes

L’herboristerie est une discipline qui étudie la culture, la récolte, les usages et le conseil des plantes médicinales. Historiquement, elle est l’une des plus anciennes formes de médecine et reste largement utilisée dans de nombreuses cultures à travers le monde. Elle combine méthodes traditionnelles et approches scientifiques modernes.


La place de la phytothérapie dans la naturopathie

La phytothérapie occupe une place centrale dans la pratique de la naturopathie. Elle figure parmi les techniques les plus utilisées, pour renforcer les différents systèmes de l’organisme, maintenir un bon équilibre de santé et accompagner certains troubles mineurs. Elle permet d’agir en douceur et en accord avec les mécanismes naturels du corps, réduisant ainsi le risque d’effets secondaires. Ces plantes médicinales peuvent être administrées sous différentes formes, telles que tisanes, décoctions, extraits liquides, poudres, ou teintures mères, offrant une grande flexibilité dans la manière de répondre aux besoins individuels des patients.

Est-ce que la phytothérapie est efficace en naturopathie ?

La phytothérapie est largement reconnue pour son efficacité en naturopathie. Son usage vise à maintenir ou améliorer l’équilibre de santé, ou bien à soulager diverses affections grâce à l’action thérapeutique des plantes médicinales, due à leurs propriétés pharmacologiques. Elle peut également être utilisée pour stimuler et renforcer le système immunitaire, particulièrement utile en cas de stress ou problèmes digestifs chroniques. Elle est généralement très bien tolérée et génère moins d’effets secondaires que certains produits pharmaceutiques (quand ils ne sont pas indispensables).

Mise en garde

L’efficacité de la phytothérapie en naturopathie dépend de plusieurs facteurs, dont le type de plante utilisée, la posologie, ou encore la spécificité des conditions traitées. Elle doit être utilisée de manière réfléchie et intégrée dans un plan de soins personnalisé. Cependant, comme pour toute approche médicale, il est important de consulter un professionnel de santé en amont pour s’assurer de l’adéquation des recommandations et de leur sécurité.

Les différentes techniques naturopathiques

La naturopathie recourt à diverses techniques pour répondre aux besoins des individus et améliorer leur hygiène de vie au quotidien. Parmi elles figure la phyto-aromathérapie et la gemmothérapie, mais pas seulement… 


Qui peut prescrire des produits de phytothérapie ?

La prescription de produits de phytothérapie peut varier selon les pays en fonction des réglementations locales concernant la pratique de la médecine et la vente de remèdes à base de plantes. En France, seuls les phytothérapeutes (soient les professionnels de santé formés à la phytothérapie) peuvent prescrire des plantes médicinales. Les conseillers en phytothérapie et les naturopathes (personnes formées à la phytothérapie mais non issues du secteur médical), eux, peuvent uniquement les conseiller.

Mise en garde

Le naturopathe n’étant pas médecin, il n’est pas habilité à réaliser des ordonnances.

Il est important de noter que les produits de phytothérapie ne nécessitent pas toujours une prescription, en particulier pour des conditions bénignes. Toutefois, pour les conditions médicales plus sérieuses ou pour des traitements à long terme, il est conseillé de consulter un professionnel de santé pour s’assurer de l’efficacité et de la sécurité du traitement envisagé.

Devenir naturopathe ou phytothérapeute ?

La maîtrise et la légitimité de ces disciplines ne peuvent se départir de l’acquisition de solides connaissances, impliquant notamment des bases de biologie générale, sur le fonctionnement du corps humain et ses différents systèmes, ainsi que l’apprentissage de plusieurs disciplines scientifiques comme la nutrition, la micronutrition, la phytothérapie, l’aromathérapie, etc.
En termes de soft skills, un naturopathe devra aussi présenter certaines qualités d’écoute d’empathie, de tolérance et de patience.

Choisir sa formation en naturopathie ou en phytothérapie doit se faire en fonction du contenu et de la pertinence du programme proposé, des supports pédagogiques mis en place, de la compétence et de la qualification du personnel enseignant, de l’accompagnement scientifique et pédagogique, des critères d’évaluation et de validation de la formation, mais aussi de la compatibilité avec votre disponibilité, votre vie privée et professionnelle.

Choisir sa formation se fait également en fonction de son ressenti, de ses affinités pour certaines disciplines comme la phytothérapie, l’aromathérapie, la sophrologie ou bien la micronutrition. Une connaissance plus approfondie de certaines branches de la naturopathie vous donnera une meilleure assurance pour conseiller vos clients, d’autant plus que certains expriment parfois dans leur échange leur préférence ou leur intérêt pour une technique de soin en particulier, qui leur est déjà familière. 


Formation en naturopathie et formation en phytothérapie : quelles distinctions ?

Laformation en naturopathie et la formation en phytothérapie bien que complémentaires, ont des objectifs distincts.

La formation en naturopathie offre une vue d’ensemble sur plusieurs méthodes de soins naturels. Elle comprend l’étude de la nutrition, la micronutrition, l’aromathérapie et bien sûr, la phytothérapie. Ce cursus s’adresse à ceux qui souhaitent adopter une approche globale de la santé, en utilisant une variété de techniques pour aider leurs patients à maintenir ou récupérer une bonne santé.

La formation en phytothérapie, quant à elle, se concentre exclusivement sur l’usage thérapeutique des plantes. Elle est idéale pour ceux qui souhaitent se spécialiser dans ce domaine précis. Cette formation offre des connaissances approfondies sur la sélection, la préparation et l’usage des plantes pour le soulagement des différents troubles de santé.

Il est essentiel de choisir une formation qui correspond à vos aspirations professionnelles et à vos affinités personnelles.

Laisser un commentaire

S'inscrire à la Newsletter Nos Formations

Articles similaires

Recettes équilibrées d’été : les conseils du Docteur Cotinat

Durant la période estivale, la chaleur ambiante nous donne envie de consommer des aliments frais et gourmands. Grâce aux fruits et aux légumes de saison, riches en eau et en ...

Lire plus

Quels remèdes naturels pour les cheveux gras ?

Solutions naturelles pour les cheveux gras

Dès le lendemain du shampooing, vous avez les cheveux qui commencent déjà à graisser ? Ce n’est jamais agréable d’avoir des cheveux lourds et luisants… Ne vous en faites pas, ...

Lire plus

Nos remèdes naturels pour les lèvres gercées

Pollution, froid, vent, UV… Autant de causes qui n’épargnent pas nos lèvres et qui peuvent provoquer leur gerçure. En plus d’être disgracieuse, cette manifestation conduisant parfois à l’apparition de crevasses, ...

Lire plus