Hippocratus se réinvente ! Découvrez toutes les nouveautés !

Hippocratus se réinvente ! Découvrez toutes les nouveautés !

Hippocratus se réinvente ! Découvrez toutes les nouveautés !

Hippocratus se réinvente ! Découvrez toutes les nouveautés !

Inscription Newsletter

Micronutrition : l’importance des micronutriments pour l’équilibre de santé

Complément de la médecine traditionnelle, la micronutrition vise à améliorer l’état et l'équilibre de santé par l'intermédiaire de bonnes pratiques alimentaires et de supplémentations si nécessaires. Définition, principes, bénéfices et traitements : découvrez cette approche de la nutrition, basée sur les besoins individuels de chacun.

9 min. de lecture

publié le

par Pauline

Partage:

Complément de la médecine traditionnelle, la micronutrition vise à améliorer l’état et l’équilibre de santé par l’intermédiaire de bonnes pratiques alimentaires et de supplémentations, si nécessaire. Définition, principes, bénéfices et traitements : découvrez cette approche de la nutrition, basée sur les besoins individuels de chacun.


Qu’est-ce que la micronutrition ? 

La micronutrition est une discipline relativement récente mise en avant dans les années 90 par plusieurs médecins, avec une approche scientifique. Elle place l’alimentation saine, équilibrée et diversifiée, apportant suffisamment de micronutriments, au cœur du maintien d’un état de santé et de bien-être. 

Étymologie et définition

Le mot « micronutrition » est un néologisme composé des termes « micro » et « nutrition ». En latin, le préfixe micro- signifie « petit » ou « minuscule ». Il est dérivé du mot grec mikros portant la même signification. Dans le contexte de la micronutrition, il réfère à la dimension « micro », soit en petites quantités, des nutriments présents dans les aliments et  essentiels pour notre santé. Le mot « nutrition », quant à lui, vient du mot latin nutrire qui signifie « nourrir ». 

La micronutrition fait donc référence à une approche de la nutrition « médicalisée », qui se concentre sur les besoins en micronutriments de l’organisme pour son bon fonctionnement : vitamines, minéraux, acides gras essentiels, acides aminés et composés bioactifs présents en quantités très faibles dans notre alimentation.

Macronutriments et micronutriments

La famille des macronutriments est constituée des glucides, lipides et protéines, constituants majoritaires des aliments. Ils apportent, entre autres, de l’énergie à l’organisme sous forme de calories, et sont indispensables pour assurer les fonctions vitales de l’organisme.

La famille des micronutriments est, elle, constituée des vitamines, minéraux et oligoéléments, qui n’apportent pas de calories et n’ont pas de rôle énergétique, mais qui sont indispensables au bon fonctionnement de nos cellules. 


Quels sont les principes de la micronutrition ?

La micronutrition s’intéresse d’une part aux micronutriments qui composent les aliments de notre assiette, et d’autre part à la façon dont ces derniers sont absorbés par l’organisme.

Pourquoi les micronutriments sont indispensables au corps humain ?

S’ils ne sont nécessaires qu’en très faible quantité, l’organisme ne sait pas synthétiser la plupart des micronutriments. C’est pourquoi ils doivent être apportés par l’alimentation. Parmi les plus connus, on retrouve : les vitamines (A, B, C, E), les minéraux (calcium, fer, magnésium), les oligoéléments (iode, cuivre, sélénium, zinc). Mais des découvertes plus récentes ont également démontrées l’importance d’autres molécules très prometteuses, comme les polyphénols et les oméga 3, acaloriques, présents en petite quantité dans les aliments, toutefois tout aussi indispensables à de nombreuses réactions chimiques et enzymatiques de l’organisme.

La micronutrition, une approche de la nutrition adaptée à chacun

Deux personnes distinctes peuvent avoir une même alimentation, équilibrée et aux apports nutritionnels convenables, sans pour autant avoir le même statut micronutritionnel. Plusieurs facteurs expliquent cela, comme la génétique ou encore le microbiote intestinal. La micronutrition peut donc se définir comme une nouvelle approche de la nutrition, adaptée aux besoins individuels de chacun, car chaque personne est unique, de par sa génétique, son mode de vie, ses habitudes alimentaires.

Quels sont les bénéfices de la micronutrition sur la santé ?

Parmi les bénéfices attendus de cette approche de la nutrition figurent naturellement le maintien d’un bon état de santé, avec la prévention des maladies cardio-vasculaires, du cancer, du diabète, des maladies métaboliques, du vieillissement cérébral avec déclin de la mémoire. Mais ce type de prise en charge participe aussi à l’amélioration de l’état général de santé, en accompagnant les personnes présentant des troubles chroniques ou des troubles fonctionnels, en complément, bien entendu, de leur traitement conventionnel et d’un suivi médical.


Comment intégrer la micronutrition à son régime alimentaire ?

Intégrer la micronutrition à son régime alimentaire peut se révéler utile et bénéfique lorsque l’on cherche à améliorer son équilibre de santé et son bien être. Mais, pour cela, il est préférable de se tourner vers un professionnel formé à cette approche, ses fondements et sa pratique, pour qu’il puisse :

  • évaluer votre état nutritionnel, comprendre vos besoins en nutriments et échanger à propos de vos objectifs de santé ;
  • vous guider vers une meilleure alimentation, notamment vers les aliments riches en micronutriments dont votre corps a particulièrement besoin, et optimiser votre digestion pour favoriser l’absorption des nutriments ;
  • vous conseiller en termes de suppléments pour combler d’éventuelles lacunes nutritionnelles ;
  • vous proposer un suivi, et au besoin des réajustements.

La micronutrition ne doit pas être envisagée autrement que comme une approche complémentaire dans les domaines de la médecine préventive et de la nutrition clinique. Elle vise à promouvoir le bien-être et à prévenir les carences nutritionnelles. Aussi, il est recommandé de consulter un professionnel de santé avant de faire appel à la micronutrition.

À qui s’adresse la micronutrition ?

Le conseil en micronutrition s’adresse à tous, à toute personne désireuse de prendre soin d’elle, à tous les âges de la vie, dans une démarche de prévention pour maintenir son état de sante ainsi que pour favoriser une meilleure forme physique et psychologique. Elle peut également accompagner en « curatif » la personne qui présente des troubles du sommeil, de l’humeur, de la concentration, des allergies, des infections ORL à répétition, des états inflammatoires chroniques…

Comment fonctionne le conseil en micronutrition ?

Proposer un conseil en micronutrition, c’est d’abord prendre en compte l’impact des micronutriments sur le bien-être. C’est ensuite explorer l’assiette et les habitudes alimentaires d’un individu, son mode de vie, son hygiène de vie, repérer les micro carences possibles. Et c’est enfin proposer un rééquilibrage alimentaire visant à apporter tous les nutriments nécessaires au maintien d’une bonne santé sur le long terme.

Néanmoins, ce conseil alimentaire et nutritionnel ne se fait pas de manière générique. Il sera personnalisé, adapté à chacun en fonction de son état de santé, de son assiette, de son métabolisme et de ses besoins spécifiques, de son mode de vie. Il sera aussi optimisé si nécessaire, avec des compléments alimentaires bien ciblés, associant souvent vitamines, minéraux, mais aussi produits de phytothérapie ou d’aromathérapie, en fonction de la problématique.


Médecins, nutritionnistes ou diététiciens, conseillers en santé naturelle : qui pratique la micronutrition ? 

Certains médecins, généralistes ou spécialisés, choisissent de se former dans le domaine de la nutrition et de la micronutrition pour l’intégrer à leur pratique médicale. Ils sont de fait qualifiés pour évaluer les besoins nutritionnels et prescrire des médicaments et des compléments alimentaires si nécessaire.

Côté nutritionnistes et diététiciens, habilités à conseiller les individus sur leur alimentation et leur nutrition, ils peuvent également délivrer des conseils de micronutrition : évaluer les apports alimentaires des individus, identifier de potentielles carences, ainsi qu’élaborer des plans alimentaires adaptés et recommander des compléments alimentaires.

Les conseillers en santé naturelle, eux, ont aussi la possibilité d’inclure des méthodes de soins naturelles, comme la micronutrition, à leur pratique. Une fois formés, ils peuvent ainsi recommander des approches basées sur des compléments alimentaires naturels, des plantes médicinales, etc.


Quelles formations existent en micronutrition ?

Bien qu’elle ne soit pas reconnue officiellement par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et la Haute Autorité de Santé (HAS), la micronutrition est enseignée dans plusieurs universités, notamment à Dijon depuis 2001, dans le cadre de diplômes universitaires essentiellement réservés aux professionnels de santé, tels que les médecins, pharmaciens, diététiciens ou nutritionnistes, kinésithérapeutes, infirmiers, etc.

En parallèle, cependant, sont proposées des formations de conseiller en micronutrition visant à acquérir toutes les compétences nécessaires à la dispense de conseils adéquats et sécurisés en matière de nutrition et de micronutrition. 


Comment se passe un régime ou un traitement en micronutrition ?

Les traitements en micronutrition visent à prévenir ou corriger d’éventuels déséquilibres nutritionnels, et à soutenir les processus physiologiques du corps. Ils en existent différents types, qui dépendent des besoins de chacun. Voici néanmoins quelques exemples possibles : 

  • La supplémentation en vitamines et en minéraux, en cas de carence (vitamine D, vitamine B12, fer, magnésium, etc.) ;
  • La supplémentation en acides aminés, éléments constitutifs des protéines pouvant être employés pour soutenir la santé musculaire (comme la L-glutamine) ou encore la fonction immunitaire ;
  • La supplémentation en acides gras, que l’on peut par exemple retrouver dans les poissons gras et les huiles de poisson, pour soutenir la santé cardiovasculaire, la fonction cérébrale ou la santé des articulations ;
  • La consommation d’aliments contenant des antioxydants, tels que les vitamines C et E ou les polyphénols, afin d’aider à protéger les cellules contre les dommages causés par les radicaux libres et à réduire l’inflammation ;
  • La consommation d’adaptogènes, soit d’herbes et plantes spécifiques (ginseng, rhodiola, ashwagandha) pour aider le corps à mieux gérer le stress physique, mental et environnemental ;
  • La correction de la dysbiose intestinale, par le biais de probiotiques et prébiotiques, pour rétablir l’équilibre de la flore intestinale ;
  • La gestion d’allergies ou intolérances alimentaires, en identifiant et en éliminant les aliments auxquels une personne est sensible pour réduire l’inflammation et amoindrir les potentiels symptômes (problèmes digestifs, fatigue, problèmes de peau, etc.).

Au-delà de sa complémentarité avec la médecine traditionnelle, la micronutrition est une technique de soin naturelle particulièrement intéressante car responsable, éducative, préventive et participative. Liée à l’un des piliers de la santé faisant partie intégrante de la routine de chaque être humain, soit l’alimentation, elle amène les individus à mieux interroger et comprendre leurs besoins individuels, à modifier durablement leur hygiène de vie, à agir dans l’intérêt de leur santé.

Laisser un commentaire

S'inscrire à la Newsletter Nos Formations

Articles similaires

Remèdes naturels pour des dents blanches

Signe de communication majeur, le sourire revêt une symbolique et une importance non négligeable dans notre rapport aux autres et dans la société de façon générale. Avoir de belles dents ...

Lire plus

Comment bien prendre soin de sa peau avec des produits de soins naturels ?

Solutions naturelles pour prendre soin de sa peau

Pollution, maquillage, soleil... la peau n'a pas fini d'être agressée au quotidien. C’est pourquoi, elle mérite qu'on lui accorde plus d'attention. Sachez que prendre soin de sa peau au naturel, ...

Lire plus

Comment prendre soin des ongles naturellement ?

Les ongles abîmés peuvent causer douleurs et infections. Pour éviter d'en arriver là, il est nécessaire de leur accorder de l’attention régulièrement. Voici quelques recettes à faire soi-même pour en ...

Lire plus