Hippocratus se réinvente ! Découvrez toutes les nouveautés !

Hippocratus se réinvente ! Découvrez toutes les nouveautés !

Hippocratus se réinvente ! Découvrez toutes les nouveautés !

Hippocratus se réinvente ! Découvrez toutes les nouveautés !

Inscription Newsletter

Existe-t-il des dangers liés à la pratique de la sophrologie ?

Découvrez dans cet article les bienfaits de cette méthode douce et naturelle, les dangers liés à une mauvaise pratique de la sophrologie, les éventuelles contre-indications, ainsi que nos conseils pour trouver un bon sophrologue et éventuellement se former à la sophrologie.

9 min. de lecture

publié le

par Lola

Partage:

Pratique thérapeutique basée sur la quête d’harmonie entre le corps et l’esprit, la sophrologie connaît un réel engouement ces dernières années aussi bien du côté des praticiens que des patients. Et pour cause !  Bien-être et équilibre intérieur sont au cœur de cette discipline qui offre une véritable bouffée de détente et de positivisme dans un environnement de plus en plus anxiogène. Il n’en reste pas moins que, comme toute autre pratique médicale et thérapeutique, des dérives existent. Charlatans, praticiens mal formés ou peu scrupuleux, mieux vaut bien se renseigner pour choisir le bon sophrologue et profiter pleinement des vertus de la sophrologie. Découvrez dans cet article les bienfaits de cette méthode douce et naturelle, les dangers liés d’une mauvaise pratique, les éventuelles contre-indications, ainsi que nos conseils pour trouver un bon praticien et éventuellement se former à la sophrologie.


Qu’est-ce que la sophrologie ? 

Née dans les années 1960, la sophrologie a été théorisée par le professeur en neuroscience et neuropsychiatre, Alfonso Caycedo et se présente comme une technique visant à acquérir une meilleure conscience de soi tout en acquérant plus de sérénité vis-à-vis de diverses situations difficiles. 

Cette méthode se repose essentiellement sur la médiation, la relaxation et les pratiques respiratoires en combinant des séries d’exercices théorisés et conceptualisés de façon précise. L’objectif principal ? Atteindre un meilleur équilibre au quotidien entre corps et esprit pour jouir d’un bien-être intérieur profond et réagir avec plus de sérénité face aux épreuves et événements qui jalonnent la vie de tous les jours. 

Pensées positives, exercices de visualisation et de relaxation, la sophrologie offre une approche complémentaire à de nombreux troubles, notamment les problèmes de sommeil, les angoisses et donc plus généralement le stress. 

Quels sont les bienfaits de la sophrologie ? 

Centrée sur l’amélioration de la santé mentale, la recherche de l’harmonie et la quête du bien-être intérieur, la sophrologie se présente donc comme une pratique douce qui vise à s’apaiser de manière générale et à se recentrer sur soi. 

Elle peut intervenir à différents degrés, mais les principaux bienfaits de la sophrologie sont les suivants : 

  • la gestion du stress au quotidien ou face à certains événements ; 
  • une amélioration de la qualité du sommeil
  • un sentiment renforcé de sérénité ; 
  • une meilleure conscience de son corps ; 
  • un renforcement de l’estime de soi et de la confiance en soi ; 
  • une capacité renforcée à affronter certaines peurs. 

Comment se sent on après une séance de sophrologie ?

L’état dans lequel on se sent après une séance de sophrologie est très variable selon les personnes. Dans certains cas, il est possible de ressentir immédiatement une profonde sensation de détente et une intense relaxation. Apaisés, vous pouvez ressortir avec un sentiment de grand bien-être d’une consultation de sophrologie. A contrario, parfois une séance n’est pas suffisante pour profiter des bienfaits et le suivi devra être prolongé. 

Parfois, la méthode utilisée par un sophrologue n’est pas forcément la bonne ou adaptée aux besoins précis d’un patient.  Dans d’autre cas, il est tout simplement possible de ne pas se sentir à l’aise avec praticien. 


Quelles sont les limites de la sophrologie ?
Représente-t-elle des dangers ? 

La sophrologie possède de multiples bienfaits dorénavant reconnus et regroupent de nombreux praticiens qualifiés. Cependant, s’il n’existe à proprement parler aucun danger lié à la sophrologie, une mauvaise pratique, selon son état de santé physique et mental, n’est pas recommandée et peut représenter des risques. 

En effet, comme toutes les médecines complémentaires, il existe des personnes plus ou moins bien intentionnées, incompétentes et ne possédant aucune formation leur permettant un exercice légitime de la sophrologie

Des précautions sont donc à prendre dès lors qu’il s’agit d’une méthode qui repose sur un certain lâcher prise, proche de l’hypnose. Entre exercice de respiration et de visualisation, méditation et relaxation, une séance de sophrologie réussie repose sur une relation de confiance entre les deux acteurs. Bienveillance, maîtrise de la méthode et écoute doivent être au cœur des valeurs et de la déontologie d’un bon sophrologue. 

La première chose à faire pour éviter tous les risques liés à une mauvaise expérience est donc de bien se renseigner sur les concepts et les valeurs qui fondent la sophrologie.

Rien ne vaut la connaissance d’une discipline pour savoir à quoi s’attendre, éviter les déceptions et se protéger contre d’éventuels dangers liés à une mauvaise pratique de la sophrologie. 

Attention : quelles sont les contre-indications de la sophrologie ?

Il n’y a aucune véritable contre-indication à suivre un accompagnement en sophrologie, mais selon l’état de santé du patient, certaines pathologies ou afflictions, la sophrologie n’est pas forcément recommandée. Si la sophrologie permet de soigner de nombreux maux du quotidien, elle nécessite parfois une méthode plus personnalisée et le sophrologue devra être à l’écoute de son patient.

C’est pourquoi, avant de démarrer une première séance de sophrologie, le patient devra préciser au praticien certaines informations comme la présence de trouble psychiatrique ou encore de maladie chronique. S’ils ne sont pas un frein à la sophrologie en soi, il faudra néanmoins adapter le traitement en fonction. 

Mise en garde

En aucun cas la sophrologie ne pourrait se substituer à un traitement médical, notamment en cas d’afflictions graves. Dans le cas de maladies chroniques sévères et de la prise d’un traitement médicamenteux important, il est par conséquent avisé d’en informer votre sophrologue pour éviter que les effets de l’un ou de l’autre des traitements ne s’annulent. 

Est-ce que la sophrologie marche vraiment ? 

Les questions sur l’efficacité de la sophrologie sont tout à fait légitimes. Comme pour tout type d’accompagnement thérapeutique, il est normal de se poser des questions. Est-ce que cela va vraiment marcher avec moi ? Est-ce que cette méthode va pouvoir me soulager réellement ? La sophrologie va-t-elle m’aider à mieux gérer mon stress ?  Il n’y a pas de réponse préétablie à ce genre d’interrogations.

En effet, la sophrologie se base avant tout sur un travail d’introspection qui doit émaner d’une forte volonté intérieure. Même si aucune contre-indications n’existent, il reste primordial d’être en accord avec les principes de base de la sophrologie pour en tirer un maximum de bénéfices. 

Deux critères sont donc à prendre en compte pour qu’un accompagnement thérapeutique basé sur la sophrologie face preuve d’efficacité. 

D’un côté, il est essentiel que le patient adhère pleinement à la pratique et se sente entièrement en confiance avec son sophrologue. De l’autre, le sophrologue devra être en mesure de proposer un accompagnement en adéquation avec les besoins de son patient. 

Étant donné qu’il s’agit d’un ensemble de techniques de relaxation psychocorporelle, la sophrologie est un apprentissage qui requiert un travail sur soi intense.

Son efficacité est donc variable d’une personne à l’autre et plusieurs séances peuvent être nécessaires pour constater l’efficacité de la sophrologie sur soi.  


Comment bien choisir son sophrologue pour éviter les mauvaises surprises ? 

Si, à l’heure actuelle, en France, la profession de sophrologue n’est pas réglementée, il n’en reste pas moins qu’il existe une certification RNCP reconnue par l’état et garantissant les compétences d’un sophrologue. Il existe également un syndicat des sophrologues professionnels ainsi qu’une chambre syndicale de la sophrologie

Ces deux instances recommandent une formation en sophrologie d’une durée minimale de 300 heures sur deux ans minium avant de pouvoir pratiquer la sophrologie en tant que professionnel. 

Autrement dit, pour choisir un bon sophrologue et bénéficier d’un accompagnement qualitatif et bienveillant, vous pouvez lors de vos recherches vérifier la présence d’une certification ou non sur le site de votre praticien.

Basez vous aussi sur son parcours professionnel, ses diplômes et les avis laissés. N’hésitez pas non plus à consulter certains blogs spécialisés dans les soins au naturel et les éventuels praticiens affiliés. 

Un sophrologue consciencieux sera à votre écoute et vous proposera des séances adaptées à vos besoins et à votre rythme.

Sachez qu’il existe par ailleurs un code de la déontologie formulé par la Société Française de Sophrologie qui régit les sophrologues professionnels. Ce texte a vocation à encadrer l’exercice de la sophrologie et à limiter tous les risques qui découleraient de certaines déviances. 

Enfin, rien de mieux que le traditionnel bouche à oreille pour trouver le meilleur sophrologue et profiter pleinement des bienfaits d’une séance de sophrologie.


Se former à la sophrologie ? Une façon de limiter les dérives 

Si vous envisagez de suivre un accompagnement thérapeutique et que vous souhaitez vous tourner vers la sophrologie, pourquoi pas envisager de se former en amont ? Il s’agit d’une excellente façon de bien comprendre les enjeux liés à cette pratique, mais également son histoire et son évolution dans la sphère des soins naturels. 

Suivre une formation en sophrologie pour prendre de soi, de ses proches ou encore pour entreprendre une nouvelle activité permet de s’enrichir et de développer ses connaissances. 

2 réflexions au sujet de “Existe-t-il des dangers liés à la pratique de la sophrologie ?”

  1. Bonjour, je suis intéressée par la formation à distance de sophrologue. Je souhaite approfondir avec la spécialisation en entreprise . Mais je n’ai pas retrouvé cette spécialité sur votre site . Pouvez vous m’apporter réponse à cette question ?
    Par avance merci

    Répondre
    • Bonjour Barbara,
      Merci pour votre message.
      Pour confirmer votre projet et échanger à son sujet, je me permets de transmettre votre demande à nos conseillers de formations, qui vont vous contacter par email.
      Bonne chance pour la suite et bonne journée !

      Répondre

Laisser un commentaire

S'inscrire à la Newsletter Nos Formations

Articles similaires

Allergies printanières : les conseils naturels du Docteur Tourrasse

Nombreuses sont les personnes touchées par les allergies printanières. Et selon l’Institut Pasteur de Lille, près de 20% de la population française serait en particulier affectée par les allergies au ...

Lire plus

La pratique de la sophrologie en ligne

Sophrologie en ligne, est-ce possible ?

La sophrologie est une méthode de relaxation et de développement personnel qui combine des techniques de respiration, de détente musculaire et de visualisation pour favoriser le bien-être physique et mental. ...

Lire plus

Qu'est-ce que la sophrologie ?

C’est quoi, la sophrologie ?

La sophrologie est une pratique thérapeutique en plein essor. Technique et support  d’accompagnement vers le bien-être, elle aspire à l’harmonisation du corps et de l’esprit, à la sérénité au quotidien. ...

Lire plus