Hippocratus se réinvente ! Découvrez toutes les nouveautés !

Hippocratus se réinvente ! Découvrez toutes les nouveautés !

Hippocratus se réinvente ! Découvrez toutes les nouveautés !

Hippocratus se réinvente ! Découvrez toutes les nouveautés !

Inscription Newsletter

Formations dans le bien-être : les questions à se poser avant de se reconvertir

Les formations aux métiers du bien-être ont le vent en poupe. Depuis quelques années, et peut-être même encore plus depuis l’épisode Covid, nombreuses sont les personnes à opter pour une reconversion professionnelle dans ce secteur. Par quoi commencer, quelles étapes suivre et comment faire les meilleurs choix possibles selon ses besoins et son projet ? Suivez le guide !

9 min. de lecture

publié le

par Elodie G.

Partage:

Les formations aux métiers du bien-être ont le vent en poupe. Depuis quelques années, et peut-être même encore plus depuis l’épisode Covid, nombreuses sont les personnes à opter pour une reconversion professionnelle dans ce secteur. Par quoi commencer, quelles étapes suivre et comment faire les meilleurs choix possibles selon ses besoins et son projet ? Suivez le guide !


Pourquoi se reconvertir dans le secteur du bien-être ?

La prise de conscience croissante de l’importance de la santé mentale et physique au sein de notre société a incité de nombreuses personnes, ces dernières années, à rechercher une profession qui leur apporte une meilleure qualité de vie, une satisfaction personnelle, et un sens plus profond à leur carrière. Et, pour beaucoup, cela passe par les métiers d’aide, car ils offrent une voie pour réaliser cette aspiration en permettant aux individus de contribuer au mieux-être des autres et de promouvoir des modes de vie plus sains.

Le stress et l’environnement anxiogène qui enclavent nos vies modernes a également poussé nombre de personnes à rechercher des moyens de se détendre et de retrouver un meilleur équilibre. C’est pourquoi l’univers du bien-être, que peuplent la sophrologie, l’aromathérapie, micronutrition, le coaching en développement personnel ou encore la naturopathie, interpelle tant. Il offre des outils pour gérer le stress, ses émotion et humeurs, affronter les aléas, mieux nourrir son corps et son esprit, favoriser la relaxation, et… mieux se connaître pour mieux vivre avec soi-même et les autres.

Cet intérêt croissant pour les approches holistiques de la santé a alors ouvert de nombreuses opportunités dans le domaine du bien-être. L’offre et la demande se sont intensifiées et rejointes. Les individus recherchent désormais davantage de solutions naturelles et préventives pour leurs problèmes de santé, par le biais de praticiens en médecine complémentaire.

Si vous envisagez vous-même une reconversion dans le domaine du bien-être, vous vous posez certainement pléthore de questions… Faire le grand saut est tout à la fois excitant et effrayant, car se lancer dans une nouvelle aventure professionnelle représente tout un cheminement, et une succession d’étapes, voire d’obstacles. Bien sûr, il est primordial d’écouter votre vibration intérieure, ce que vous ressentez, comment cela vous met en joie, votre vision. Néanmoins, il est essentiel de répondre à tous les questionnements, légitimes, qui découlent d’un changement de profession. Et nous allons y répondre, ensemble.


Quel métier autour du bien être choisir ?

L’origine de votre envie de travailler dans le bien être

Remontez à l’origine de votre projet ! Quel en est le point de départ ? Avez vous consulté un praticien qui a fait naître en vous cette envie ? Vous êtes vous essayé à la pratique d’une technique de soin naturelle qui vous a permis d’accéder à une prise de conscience, à un mieux-être incontestable ?
Il va de soi que si vous vous dirigez vers une discipline que vous connaissez déjà, pour en avoir fait l’expérience personnellement, vous en serez d’autant plus meilleur ambassadeur.

Activité présentielle ou à distance ?

Répondre à cette question vous aidera à vous orienter vers le métier bien-être le plus adapté à vos besoins, envies et contraintes. Il existe, par exemple, des pratiques qui nécessitent obligatoirement d’avoir un cabinet physique, comme le massage, la kinésiologie et globalement les disciplines corporelles où le toucher est requis. Sauf qu’avoir un cabinet exigera un budget de départ, à moins que vous puissiez exercer chez vous dans un premier temps.

D’autres pratiques permettent la liberté d’exercer soit en cabinet, soit en ligne, soit les deux. C’est le cas du coaching, du conseil en phyto-aromathérapie, etc.
Certaines médecines douces, comme la sophrologie, auparavant exclusivement délivrées en cabinet, ont désormais ouverts des opportunités en ligne, grâce au plein essor de la visio. Notez que l’accompagnement en ligne peut être assez confortable lorsqu’on démarre une activité.

Pratique corporelle ou de conseil ?

Il existe des pratiques plus axées sur le corporel, sur le psychocorporel, ou uniquement sur le dialogue et le conseil. Avec quoi vous sentez-vous le plus à l’aise ? Évidemment, tout s’apprend. Cependant, si vous avez des prédilections, il est bon d’en tenir compte pour choisir votre formation dans le bien-être.

De là pourra aussi découler avec quel type de pratique vous souhaitez accompagner : libération émotionnelle, conseil pour une hygiène de vie plus saine ou encore relaxation.

Se former à plusieurs pratiques pour exercer dans le bien-être ?

Rien ne vous empêche de mêler les pratiques en faisant le choix de différentes compétences, complémentaires, en soins naturels et en bien-être. C’est aussi une manière d’élargir votre champ d’action, et du coup votre clientèle. Attention toutefois à ne pas vous éparpiller ! Surtout au moment de votre lancement, au risque de perdre le message que vous avez à transmettre. Mais surtout car un métier s’apprend et s’expérimente avec de la pratique donc du travail et du temps. Multiplier les disciplines demandera de l’énergie supplémentaire.

Chez Hippocratus, nous proposons une formule qui vous offre l’opportunité de vous former à deux compétences, à un tarif préférentiel : la formule Synergie.
Vous pouvez ainsi choisir de vous former à la phytothérapie et à la micronutrition, à l’aromathérapie et aux cosmétiques naturels, à la sophrologie et à l’alimentation thérapeutique, etc.


Comment se reconvertir dans le bien être ? Les pistes à explorer pour développer son activité

Quel public souhaitez vous accompagner ? 

Enfants, adultes, femmes plus spécifiquement, entreprises, associations, etc. 
Allez plus loin en étudiant la possibilité d’intervention au sein de structures comme les EHPAD, les établissements de santé ou les écoles, qui s’ouvrent de plus en plus aux médecines naturelles complémentaires.

Notre société a besoin de praticiens en bien-être. Il peut être intéressant de sortir des sentiers battus et de proposer vos services à des cibles moins communes, évidentes de prime abord.

Quel(s) trouble(s) désirez vous soulager, quelle spécialité choisir ?

Stress, douleurs, gestion des émotions, troubles cutanés, problématiques rencontrées par les femmes enceintes… les choix sont infinis !

Sous quel format de suivi ?

Séances individuelles, accompagnement plus global, atelier collectif, etc. : vous devez également penser au type de suivi que vous souhaitez proposer.


Reconversions dans le bien être : les peurs souvent rencontrées

Comme toute reconversion professionnelle, il est normal que vous puissiez rencontrer des peurs à vous lancer dans l’aventure du bien-être. C’est presque un passage obligé et ça n’enlève rien à l’envie, la motivation et la foi en votre projet ! Partons explorer quelques craintes :

Le manque de légitimité

Quand on débute, le manque de légitimité est un blocage qui peut empêcher d’avancer. Vous vous lancez, vous avez encore peu accompagné et par conséquent vous manquez de confiance en vous, en vos compétences. Et pourtant, tout le monde a un jour commencé, y compris les meilleurs dans leur domaine ! Se libérer émotionnellement de ce manque de légitimité est un passage obligé, indispensable, pour avancer. Le but étant qu’il ne se transforme pas plus tard en syndrome de l’imposteur. Le fameux…
C’est pourquoi choisir le bon centre de formation est aussi décisif ! Il faut pouvoir se sentir suffisamment armé(e) au moment de son envolée !

Les insécurités financières

Vous n’allez probablement pas y échapper mais monter son entreprise (quels que soient le statut et l’activité d’ailleurs) peut mener à quelques incertitudes d’un point de vue financier : « Aurai je suffisamment de clients, de rentrées d’argent ? ». 

Il existe des solutions pour ne pas se voir freiner par ses peurs. Encore une fois, la libération des blocages ! De façon plus pragmatique, si vous avez déjà une activité au moment de votre reconversion et de votre lancement, vous pourrez vous sentir rassuré de démarrer votre formation dans le bien-être sans abandonner vos anciens revenus dans un premier temps.

Comment financer ma formation de bien-être ?

Il est légitime de se poser cette question mais, heureusement, de multiples solutions de financement existent. Certaines formations dans le domaine du bien-être sont finançables par Pôle Emploi (ou autres financements publics si vous êtes éligible), d’autres par votre CPF. Chez Hippocratus, nous vous orientons pour trouver les meilleures solutions pour financer votre projet et vous permettre de le mettre sur pied. Nous proposons également des facilités de paiement.


Quelle formation dans le bien-être avec le CPF ?

Il vous reste un solde sur votre compte CPF (Compte Personnel de Formation) ? Certaines formations sont éligibles au CPF, alors ne vous en privez pas. Pour cela, il sera nécessaire de s’inscrire à une formation bien-être certifiante. Les formations Hippocratus sont pour la plupart éligibles au CPF ou via l’organisme OPCO.


Les formations bien-être chez Hippocratus

Notre organisme de formation Hippocratus offre depuis 1999 une belle sélection de formations aux métiers du bien-être. Que vous souhaitiez devenir sophrologue, naturopathe, conseiller en aromathérapie ou bien vous former aux cosmétiques naturels, vous aurez toutes les clés en mains pour vous reconvertir et vous lancer avec assurance. La qualité de nos cours et l’expertise de nos experts scientifiques vous permettront de concrétiser votre projet avec succès.

Par ailleurs, toutes nos formations peuvent se faire à distance, et à votre rythme.
Si vous souhaitez obtenir de plus amples renseignements ou réponses à vos questionnements, notre équipe est à votre écoute !

Laisser un commentaire

S'inscrire à la Newsletter Nos Formations

Articles similaires

Guide complet pour choisir sa formation de naturopathe

Formation Naturopathe : Guide Complet

La naturopathie, une approche holistique de la santé, gagne en popularité alors que de plus en plus de personnes recherchent des alternatives naturelles pour améliorer et stabiliser leur bien-être global. ...

Lire plus

Formation en phytothérapie reconnue par l’État : c’est possible ?  

La phytothérapie est une pratique millénaire qui repose sur l'utilisation des plantes médicinales pour maintenir l'équilibre de santé, ou soulager certaines affections qui ne nécessitent pas la prise de médicaments. ...

Lire plus

Se former à la sophrologie à 50 ans

Devenir sophrologue à 50 ans, c’est possible !

A l’approche de vos 50 ans ou à 50 ans passés, la sophrologie vous fait de l’œil et vous envisagez une reconversion dans ce domaine ? Il est possible que ...

Lire plus