Hippocratus se réinvente ! Découvrez toutes les nouveautés !

Hippocratus se réinvente ! Découvrez toutes les nouveautés !

Hippocratus se réinvente ! Découvrez toutes les nouveautés !

Hippocratus se réinvente ! Découvrez toutes les nouveautés !

Inscription Newsletter

La propolis : bienfaits et utilisation

Véritable barrière contre les agents pathogènes, la propolis est une sorte de résine que les abeilles produisent pour protéger la ruche des affections microbiennes. Quant aux êtres humains, ils l’emploient depuis l’Antiquité pour ses propriétés thérapeutiques, notamment anti-infectieuse, immuno-stimulante et anti-inflammatoire.  Quand, comment et pourquoi l’utiliser ? Hippocratus vous dit tout sur les bienfaits de ce trésor de la ruche et vous donne quelques conseils pour l’utiliser.

7 min. de lecture

publié le

par Pauline

Partage:

La propolis : bienfaits et utilisation

Véritable barrière contre les agents pathogènes, la propolis est une sorte de résine que les abeilles produisent pour protéger la ruche des affections microbiennes. Quant aux êtres humains, ils l’emploient depuis l’Antiquité pour ses propriétés thérapeutiques, notamment anti-infectieuse, immuno-stimulante et anti-inflammatoire. 
Quand, comment et pourquoi l’utiliser ? Hippocratus vous dit tout sur les bienfaits de ce trésor de la ruche et vous donne quelques conseils pour l’utiliser.


Qu’est-ce que la propolis ?

La propolis végétale se définit comme “une série de substances résineuses, gommeuses et balsamiques, de consistance visqueuse, recueillies par les abeilles sur certaines parties de végétaux, que sont essentiellement les bourgeons et les écorces de certains arbres”.

Elle est récupérée par les abeilles butineuses au début du printemps, sur certains conifères (pins, sapins, épicéas…) mais peut également être récoltée sur des feuillus (aulne, bouleau, châtaignier, chêne, peuplier, etc.).

En Europe, elle est principalement recueillie sur les bourgeons des peupliers (95% de la propolis européenne provient des peupliers), des bouleaux, des châtaigniers. La récolte de la propolis par les abeilles butineuses se fait lors des journées chaudes, car la propolis est plus malléable dans ces conditions. Cette récolte peut se faire jusqu’en automne, selon la température.

Le rôle des abeilles butineuses

A l’aide de leurs mandibules et de leurs pattes, les abeilles butineuses constituent une petite pelote avec la résine, qu’elles déchargent à la ruche et qu’elles ramollissent avec leurs sécrétions salivaires. Puis, elles ajoutent un peu de cire. De fait, le produit végétal se voit transformé. Pour autant, il conserve le nom de propolis.

Par ailleurs, les ouvrières la stockent dans les alvéoles de la ruche, et la modifient en fonction de leurs besoins. Ces pelotes de propolis vont du jaune/clair au vert/brun, en fonction de leur origine de récolte.

Le rôle de la propolis dans la ruche

Au sein de la ruche, la propolis assure plusieurs rôles majeurs. Elle fait office, par exemple, de mortier antiseptique qui sert à boucher les fissures, afin d’assurer une étanchéité totale lors de la période hivernale. Ainsi, tout ce qui pourrait se révéler vecteur de contamination se trouve stérilisé.


Usages traditionnels de la propolis

La propolis, que ce soit sous sa forme pure ou liquide, est connue et utilisée depuis plus de 3000 ans. C’est un remède naturel depuis l’Antiquité. Son usage remonte probablement à l’Egypte et à la Grèce antiques. Aristote la considérait comme un “remède aux infections de la peau, des plaies et des suppurations” (“L’histoire des animaux”).

Dans l’Antiquité, elle était utilisée dans le cadre de traitement et de prévention des affections respiratoires. Les Grecs et les Romains l’employaient pour guérir les blessures, du fait de ses propriétés cicatrisantes et antiseptiques. Elle servait également en Égypte à la préparation d’onguents et à la momification des défunts. Les médecins égyptiens l’utilisaient également pour lutter contre les infections.

Le Moyen Age, quant à lui, avait recours à la propolis pour soulager les blessures par arme blanche. Au XIème siècle, le médecin Iranien Avicenne note d’ailleurs qu’elle “a la qualité de faire éliminer les pointes de flèches et les épines, raréfie, nettoie facilement et amollit fortement”.


Quelles sont les précautions d’emploi et contre-indications de la propolis ?

Certains médecins conseillent d’éviter la propolis chez les personnes sous anticoagulants. Néanmoins, il est difficile d’expliquer chimiquement ce mécanisme d’interaction.

Les personnes allergiques au pollen, en revanche, devront éviter de consommer de la propolis, celle-ci pouvant déclencher des réactions allergiques. Cette précaution est également valable pour le miel, la gelée royale et, bien entendu, les pollens.

Rappel : Même si ce produit est naturel, il est essentiel de consulter un professionnel de santé avant toute utilisation.

Quelles sont les vertus thérapeutiques de la propolis ?

Elle présente une activité antibactérienne et antifongique. Les propriétés antibactériennes de la propolis s’appuient sur les propriétés des flavonoïdes, de la galangine, de la pinocembrine, de l’acide benzoïque, de l’acide caféique et de leurs esters. Ceci explique son efficacité sur les pharyngites et autres problématiques ORL et respiratoires, et sur de nombreux problèmes dentaires, que ce soit préventivement, ce qui est sa principale indication, que curativement.

Propolis et activité antivirale

L’activité antivirale semble en partie expliquée par la présence :

– de flavonoïdes, limitant le développement viral dans l’organisme ;

– de l’acide caféique ;

– de l’acide benzoïque, qui possèdent une activité antivirale.

Ceci explique l’utilisation de la propolis en cas d’herpès, de virus respiratoires ou encore gastro-intestinaux.

Propolis et activité anesthésiante

La propolis possède une activité anesthésiante locale. Cette propriété semble liée à la présence de l’acide caféique et de la pinocembrine. Associée à son action antibactérienne, elle soulage par conséquent certaines douleurs, comme celles dentaires ou gingivales. En effet, l’action antiseptique de contact, puissante, doublée par l’activité anesthésiante, procure un soulagement rapide. Cela peut aider à patienter avant d’obtenir un rendez-vous chez le dentiste par exemple.
D’autre part, le léger picotement dans la bouche que l’on peut ressentir en mâchant la propolis semble lié à cette action anesthésiante.

Quand faire une cure de propolis ?

Une cure de propolis peut être envisagée à différents moments de l’année en fonction de vos besoins spécifiques : 

  • Prévention saisonnière : La propolis est particulièrement recommandée en prévention avant l’approche de l’hiver, afin de renforcer le système immunitaire et de se préparer aux infections courantes de cette période.
  • Renforcement des défenses naturelles : En dehors de cette période, la cure de propolis peut être entreprise à tout moment de l’année, notamment lors des changements de saison, pour booster vos défenses naturelles.
  • Problème de santé spécifique : Enfin, en cas de problème de santé ponctuel (infection ORL, problèmes de peau, troubles digestifs…), la propolis peut être utilisée en cure de quelques semaines pour bénéficier de ses multiples bienfaits.

Il est toutefois recommandé de consulter un professionnel de santé avant de commencer une cure de propolis, notamment en cas de traitement médicamenteux en cours ou d’allergies connues.


Deux conseils naturels avec de la propolis, par le Docteur et apithérapeute Albert Becker

Conseil à base de propolis pour les aphtes

Gomme de propolis brute

Posologie : 1 gramme à mâcher 3 fois par jour, pendant 5 jours.

Solution hydroalcoolique de propolis à 5%

En gargarisme de 2 minutes, à renouveler 3 fois par jour pendant 5 jours.

NB : pour limiter la colorisation des dents, rincer secondairement (20 minutes après).

Conseil à base de propolis pour l’herpès labial

On préconisera un traitement local avec une crème à base de propolis, composée de teinture mère de propolis (3 à 5 %) et d’excipient.

Posologie : 3 fois par jour, pendant 5 jours.

Des applications cutanées de propolis et de gelée royale matin et soir, en complément, sous forme de pommades, sont utiles.


Laisser un commentaire

S'inscrire à la Newsletter Nos Formations

Articles similaires

La phytothérapie : bienfaits des plantes médicinales et utilisations

La phytothérapie, technique de soin naturel basée sur l'utilisation des plantes médicinales, offre un bon complément -voire une alternative- à certains traitements conventionnels, pour apaiser nombre de troubles. Cependant, son ...

Lire plus

Vertus et contre-indications de la gelée royale

Gelée royale : vertus et utilisation

Source précieuse de vitamines et d'antioxydants, la gelée royale est particulièrement idéale, en cure, pour booster l'immunité, réduire la fatigue et le stress, rester en bonne santé toute l'année. Mais, ...

Lire plus

Apithérapie : les produits de la ruche et leurs propriétés thérapeutiques

Apithérapie : le pouvoir des abeilles

L'apithérapie utilise les produits de la ruche pour favoriser la santé et le bien-être. De la propolis au miel, chaque produit issu de l'abeille détient des vertus thérapeutiques à part ...

Lire plus