Hippocratus se réinvente ! Découvrez toutes les nouveautés !

Hippocratus se réinvente ! Découvrez toutes les nouveautés !

Hippocratus se réinvente ! Découvrez toutes les nouveautés !

Hippocratus se réinvente ! Découvrez toutes les nouveautés !

Inscription Newsletter

Quelles plantes médicinales pour drainer le cheval ?

Certains organes, appelés “émonctoires” (le foie, les reins, les intestins, etc.) sont chargés de nettoyer l’organisme des déchets accumulés, générés par des facteurs de toxines comme le stress et l’alimentation. Mais, lorsqu’ils sont accablés par une surcharge de travail, le drainage peut se révéler nécessaire pour les soutenir et leur faciliter la tâche. C’est autant le cas chez l’humain que chez le cheval. Propriétaires d’équidés, voici comment réaliser un drainage ...

6 min. de lecture

publié le

par Louane V.

Partage:

Certains organes, appelés “émonctoires” (le foie, les reins, les intestins, etc.) sont chargés de nettoyer l’organisme des déchets accumulés, générés par des facteurs de toxines comme le stress et l’alimentation. Mais, lorsqu’ils sont accablés par une surcharge de travail, le drainage peut se révéler nécessaire pour les soutenir et leur faciliter la tâche. C’est autant le cas chez l’humain que chez le cheval.
Propriétaires d’équidés, voici comment réaliser un drainage de manière naturelle en faisant appel aux plantes médicinales.

Que signifie le terme « émonctoire » ?

L’appellation émonctoire est issue du latin emungere, qui veut dire « tirer dehors ». Cette appellation est longtemps tombée en désuétude et n’a été que récemment actualisée par les Docteurs R. Moatti et R. Fauron dans le cadre de leur travail dans le domaine de la phytothérapie.

Qu’est-ce qu’un émonctoire ?

Un émonctoire est un organe destiné à éliminer les déchets de la nutrition, c’est-à-dire, la résultante du catabolisme. Les principaux organes qui entrent dans cette catégorie sont le foie, les reins, les intestins, la peau. On peut les considérer comme des portes de sortie.

Leur rôle est fondamental car ils permettent le maintien de l’homéostasie, c’est-à-dire le processus de régulation par lequel l’organisme maintient les différentes constantes du milieu intérieur (ensemble des liquides de l’organisme) entre les limites des valeurs normales. 

L’intestin évacue, par exemple, les résidus des aliments ingérés et des sécrétions digestives. Si pour une raison ou pour une autre, ces émonctoires viennent à moins bien fonctionner, cette régulation s’en trouve perturbée. Ce qui va entraîner une accumulation progressive de ces déchets. Certes, il n’y a aucune manifestation jusqu’à un certain seuil, mais passé ce seuil apparaissent des désordres pathologiques. Et si la fonction uricolytique du foie se trouve perturbée, l’acide urique s’accumule petit à petit dans l’organisme et à partir d’un certain seuil, il peut survenir une crise de goutte. Ainsi, lorsque les fonctions cholagogues et cholérétiques du foie sont remises en état, elles permettent un transit intestinal accéléré et une meilleure élimination des déchets toxiques. 

Un entretien de ces émonctoires peut éviter ces dysfonctionnements et peut être obtenu par l’utilisation de certaines plantes médicinales, dites « plantes de drainage ». D’ailleurs, le drainage est un des principes de la phytothérapie.

Pourquoi drainer les émonctoires ?

Détoxiquer l’organisme afin de l’assainir, accélérer la fonction d’élimination des émonctoires, maintenir ou rétablir le bon état de marche des émonctoires : voici les objectifs du drainage des émonctoires.

En application, cela consiste à : 

  • Orienter vers les émonctoires tous les déchets du métabolisme ;
  • Accélérer l’élimination de certaines molécules chimiques absorbées volontairement lors d’un traitement chimiothérapique par exemple ;
  • Traiter un émonctoire présentant un mauvais fonctionnement.

Quelques plantes pour drainer votre cheval naturellement 

A titre indicatif, voici quelques plantes appartenant à la liste officielle des plantes médicinales pouvant être utilisées en phytothérapie équine, dans le but de drainer les émonctoires, éditée dans les Cahiers de l’Agence Française du Médicament, établie en fonction d’indications thérapeutiques. 

La liste est non exhaustive, mais on retrouve notamment : 

  • Aneth (fruit) ; 
  • Artichaut (feuille) ; 
  • Balsamite odorante (feuille, sommité fleurie) ; 
  • Boldo (feuille) ; 
  • Chicorée (racine) ; 
  • Curcuma long (rhizome) ; 
  • Fumeterre (parties aériennes fleuries), etc. 

Mise en garde

Avant de procéder au drainage de votre équidé, il est important de demander l’avis d’un vétérinaire. 


Zoom sur trois plantes médicinales particulièrement intéressantes pour le drainage des émonctoires 

Le Pissenlit : Taraxacum dens-leonis Desf.

Le Pissenlit appartient à la famille des Asteraceae. En phytothérapie, on utilise sa racine et ses feuilles. Elle est originaire d’Europe. On la surnomme également Dent de lion, Salade de taupe, Florin d’or, Laitue de chien, Couronne de moine. 

Les propriétés du pissenlit : 

  • Diurétique ; 
  • Laxatif ; 
  • Anti-inflammatoire ; 
  • Cholérétique…

Intérêt en phytothérapie équine :

  • Contribue au bon fonctionnement des reins ; 
  • Action dépurative ; 
  • Conseillé en cas de drainage. 

Le saviez vous ?

Les feuilles du pissenlit offrent de très bonnes salades de printemps.
Par ailleurs, la médecine populaire l’employait pour l’anémie et « purifier le sang ».


L’artichaut : Cynara scolymus L.

Cette plante fait partie de la famille des Asteraceae. On utilise ses feuilles sèches en phytothérapie. C’est une grande plante herbacée vivace, à feuilles en rosette pennatiséquées, nervurées, non épineuses (différence avec les cardons). 

Les propriétés de la plante : 

  • Diurétique ; 
  • Laxatif ; 
  • Cholérétique ; 
  • Cholagogue, etc.

Intérêt en phytothérapie équine :

  • Soutien du fonctionnement du foie ; 
  • Fonction diurétique ; 
  • Action drainante sur l’organisme ; 
  • Source de fibres et d’antioxydants, etc. 

Le saviez vous ?

L’artichaut fait partie de nos plantes médicinales traditionnelles occidentales. La partie utilisée en thérapeutique est la feuille de saveur amère, et non pas la bractée comestible que nous mangeons habituellement. Originaire des régions Méditerranéennes, l’artichaut fut introduit en France suite aux guerres d’Italie. 


Le curcuma : Curcuma longa

Le Curcuma appartient à la famille des Zingiberaceae. Il est originaire d’Extrême-Orient (Inde et Malaisie), et a été introduit aux Antilles et à la Réunion. Pour la petite anecdote, le curcuma est un composant du curry (piment, muscade, gingembre, fénugrec, etc.). 

Propriétés de la plante :

  • Anti-inflammatoire ; 
  • Hépatoprotectrice ; 
  • Effet cholagogue ; 
  • Immuno-modulante, etc. 

Intérêts en phytothérapie équine :

  • Source de curcumine ; 
  • Recommandé lors de raideur articulaire ; 
  • Soutien du système digestif, etc. 

Laisser un commentaire

S'inscrire à la Newsletter Nos Formations

Articles similaires

Comment protéger naturellement sa peau du soleil en été ?

Quels sont les dangers du soleil et comment protéger sa peau naturellement ?

Véritable source de vitamine D, le soleil est essentiel pour le bon fonctionnement de l’organisme. Il influence aussi le bien-être psychologique et physique. Mais, à forte dose, ses rayonnements UV ...

Lire plus

4 recettes de cosmétiques à faire soi même

10 bonnes raisons de faire soi-même ses cosmétiques

Plus écologiques, plus sains, mais aussi ludiques, économiques et 100 % personnalisables, les cosmétiques à faire soi-même ont le vent en poupe depuis quelques années ! Si la tendance du ...

Lire plus

Nos solutions naturelles pour avoir de beaux cheveux

Pour prendre soin de vos cheveux, il existe de nombreuses solutions et soins naturels afin de les nourrir, de les hydrater et de leur redonner de l'éclat. Découvrez dans cet ...

Lire plus