Découvrez notre prochaine formation en naturopathie ! Découvrir la formation

Découvrez notre prochaine formation en naturopathie ! Découvrir la formation

Découvrez notre prochaine formation en naturopathie ! Découvrir la formation

Découvrez notre prochaine formation en naturopathie ! Découvrir la formation

Inscription Newsletter

La cire d’abeille : quels bienfaits et comment l’utiliser ?

Fabriquée par les abeilles, la cire connaît de nombreux usages : en cosmétique, côté alimentation, ou encore pour l'entretien de la maison. Il faut dire que ce produit 100 % naturel présente d'innombrables bienfaits pour la santé et la vie quotidienne. Zoom sur ce produit de la ruche miraculeux !

5 min. de lecture

publié le

par Pauline

Partage:

Alimentaire, cosmétique, ménager : la cire fabriquée par les abeilles connaît de nombreux usages. Il faut dire que ce produit 100 % naturel présente d’innombrables bienfaits pour la santé et la vie quotidienne. Zoom sur ce produit de la ruche miraculeux !

Comment est fabriquée la cire d’abeille ? 

La cire est sécrétée par des glandes particulières, appelées glandes cirières de l’abeille. Contrairement à la gelée royale, que l’abeille ne fabrique qu’en début de vie, la cire est produite tout au long de son existence. 
À l’origine, elle sert à la construction des alvéoles, qui contiennent notamment le miel, le pollen et le couvain.

Le saviez vous ?

Les abeilles doivent consommer 7 à 8 kg de miel pour produire 1 kg de cire. 

Plusieurs facteurs entrent en ligne de compte dans la fabrication de la cire à l’intérieur de la ruche : 

  • Une température de 33 à 36°C dans le groupe des abeilles cirières. Une abeille, au cours de sa vie, est susceptible d’exercer tous les métiers à l’intérieur de la ruche.
  • Une miellée en quantité abondante : si l’alimentation vient à diminuer, l’abeille peut recycler, c’est-à-dire réutiliser de la cire de cadres anciens pour fabriquer de nouveaux rayons.


Les bienfaits de la cire d’abeille 

Quelles sont les propriétés chimiques de ce produit de la ruche ? La cire d’abeille est un corps gras de nature lipidique. Elle est moins lourde que l’eau car sa densité est de 0,95. Elle est aussi insoluble dans ce liquide. De plus, elle brûle sans résidu. Ainsi, les bougies en cire d’abeille sont idéales car l’enrobage est d’excellente qualité, et protège de l’oxydation et de l’humidité. 

Les propriétés médicinales de la cire d’abeille sont aussi très nombreuses : nourrissante pour la peau, cicatrisante et hydratante. C’est également un anti-inflammatoire local. De fait, il existe plusieurs formulations cosmétiques qui contiennent de la cire d’abeille.

La cire d’abeille, un usage millénaire 

Il faut savoir que la cire d’abeille est utilisée depuis de nombreux siècles. Dans l’Égypte ancienne, elle était utilisée contre la diarrhée, les inflammations oculaires, les plaies, les brûlures, les tuméfactions et les traumatismes de toutes sortes. Au Moyen-Age, elle entrait dans la composition de pommades, de baumes, d’onguents et de cérats. 

Le saviez vous ?

Un cérat est un mélange de cire et d’huile, destiné à être appliqué sur la peau.
Les propriétés dépendent des plantes qui le composent.
Le fameux cérat de Galien, qui nous vient de l’antiquité, était (et est toujours) composé entre autres de cire d’abeille, d’huile d’amande et d’eau de rose.


Les utilisations de la cire d’abeille 

La cire d’abeille peut être utilisée seule ou en association à des corps gras, tels que le beurre de cacao, la lanoline, la vaseline, la paraffine.
Sous forme microcristalline, on la trouve en tant qu’agent d’enrobage de bonbons et de médicaments. Elle est utilisée dans certaines préparations médicales et dans la préparation de certains compléments alimentaires.

En dermocosmétique, on retrouve la cire d’abeille dans des crèmes, lotions, onguents, cires d’épilation, support de parfum. Elle est également présente dans certains rouges à lèvres, certaines boules de protection auditive, certains suppositoires, ou encore savons et liniments.

Elle est particulièrement efficace pour apaiser certains troubles de la peau (peau sèche, eczéma sec, brûlure 1er degré, plaie légère sèches) et certains troubles gastro-intestinaux (elle facilite le transit intestinal).

Durant la saison hivernale, elle est aussi idéale pour l’hydratation des mains, afin d’éviter au maximum l’assèchement de votre épiderme. 


Que faire avec la cire d’abeille ?

Recette contre les mains sèches, avec la cire d’abeille

Dans un récipient, chauffé au bain-marie pour obtenir une consistance pâteuse, on associe :

  • 10 g de cire d’abeille ;
  • 15 g de beurre de karité ;
  • 15 gouttes d’huile d’argan ; 
  • 5 gouttes d’huile essentielle de Rose de Damas ; 
  • 5 gouttes d’huile essentielle de Santal. 

À appliquer localement, une à deux fois par jour. 

Associations en cosmétique naturelle

  • Baume à lèvres : mélangée à du beurre de cacao et de l’huile de jojoba, la cire est idéale pour un soin nourrissant et réparateur ;
  • Baume pour le corps et les mains : mélangez la cire d’abeille avec du beurre de karité pour obtenir un baume nourrissant pour la peau ; 
  • Soin pour les cheveux : avec une huile végétale (huile de coco, argan, ricin), la cire d’abeille redonne de la brillance aux cheveux et prend soin des pointes.

Utilisations ménagères

  • La cire d’abeille est très intéressante pour l’entretien du bois. Elle permet de nourrir en profondeur les meubles boisés, les ustensiles de cuisine ou encore le parquet ;
  • Bougie à la cire d’abeille : vous pouvez fabriquer votre propre bougie à l’aide de cette cire. Elle parfumera votre intérieur, sans polluer.
  • Pour éviter que votre outillage ou matériel de jardinage ne rouille, vous pouvez le recouvrir d’une fine couche de cire, une à deux fois par an. Ainsi, vous les conserverez plus longtemps. 

Laisser un commentaire

S'inscrire à la Newsletter Nos Formations

Articles similaires

Recettes équilibrées d’été : les conseils du Docteur Cotinat

Durant la période estivale, la chaleur ambiante nous donne envie de consommer des aliments frais et gourmands. Grâce aux fruits et aux légumes de saison, riches en eau et en ...

Lire plus

Comment la naturopathie vole au secours des maux de la ménopause

Accompagner la ménopause en douceur, grâce à la naturopathie

Longtemps taboue, la parole autour de la ménopause, et celle sur la santé intime de la femme de façon générale, se libère aujourd’hui petit à petit. L’occasion d’évoquer ici les ...

Lire plus

Naturopathie et phytothérapie : différence, interdépendance et efficacité

La phytothérapie, soit l'utilisation des plantes médicinales pour prévenir et soulager des troubles d'ordre physique ou émotionnel, est l'une des nombreuses techniques mobilisées par la naturopathie pour maintenir ou restaurer ...

Lire plus